follow us:
https://paulcampion.net/wp-content/uploads/2020/03/Paul-Campion-4-480x720.jpg

Biograhie

Paul Campion chante depuis l'âge de 14 ans et il n'est pas prêt de s'arrêter.

Paul Campion est né le 11 juin 1952 à St-Octave de l'Avenir, dans les montagnes de l'arrière pays à Cap-Chat en Gaspésie. Fils aîné d'une famille de quatre enfants, il est cependant élevé à Rivière Madeleine de 1953 à 1959.  La diaspora des gaspésiens vers les grandes villes à la fin des années 50, début des années 60, amène la petite famille à Montréal dans le quartier Ahuntsic puis dans le quartier Villeray en 1965. C'est là qu'il découvre son talent de chanteur en se produisant, les samedis matin, dans un concours d'amateur au cinéma Villeray ou son père travail comme placier. Il gagne le premier prix, une montre Cardinal,  pendant 5 ou 6 semaines. Il abandonne par manque de défi.

En 1968 il reprend goût à la chanson et entreprend de prendre des cours de pause de voix et de technique de respiration avec Jean Harold Laurendeau, chef d'orchestre, pianiste, saxophoniste et clarinettiste émérite. C'est vers cette période qu'il commence à gratter la guitare pour lui est ses amis.

Cependant, ce n'est qu'en juillet 1977, par un heureux hasard,  que sa carrière de chansonnier prend son envol. Un ami de sa sœur, Claude Lavallée,  est chansonnier dans une brasserie du quartier St-Michel à Montréal,  Il part en vacance pour un mois et à besoin de quelqu'un pour le remplacer.  Paul n'a pas de répertoire et n'a jamais touché à un «drum électronique» de sa vie.  Après une journée à apprendre le fonctionnement de la machine et à passer le catalogue de chansons de Claude en revue, il décide de se lancer dans l'aventure. 

Après son retour de vacance, Claude le réfère à une brasserie de la rue Masson dans le quartier Rosemont.  C'est décidé, il sera désormais chansonnier avec un répertoire de chanteurs populaire;  Alain Barrière, Joe Dassin, Didier Barbelivien, Claude Barzotti, Claude Dubois en passant par Kenny Rodgers, Freddie Fender, Buck Owens et le regretté Elvis Presley qui viens de décéder,  compose son répertoire de base. 

De 1977 à 1980 il se produit essentiellement dans les bars et brasseries de Montréal. En 1981 il s'établi pour un an ou deux dans les Cantons de l'Est, c'est là qu'il compose ses premières chansons; Nathalie, Le temps de vivre et Ma Gaspésie. Il y forme son premier duo et se lance dans le country francophone et quelque peu américain. Il prendra le pseudonyme de Paul Reed car c'est désormais à Granby, Waterloo, Adamsville, Farnham, et dans la région qu'il travaillera essentiellement. 

Après avoir endisqué un premier 45 tours en 1982 avec ses compositions Le temps de vivre et Ma Gaspésie, il retourne à Montréal où il joue dans différents bars et brasseries où sa popularité est tel qu'il décroche des contrats de 6 mois, 3 soirs par semaine dans quelques brasseries de la Plaza St-Hubert. Mais il jouera aussi à Rawdon pendant 3 mois et ira même jusqu’à Val d'Or pour revenir à Montréal où il fera essentiellement des contrats d'un mois dans plusieurs bars et brasserie de la région jusqu'en 1991.

En février 1991 il prend le chemin de la Beauce ou il s'établi sur une fermette de Saint-Ephrem de Tring pour découvrir de nouveaux horizons. À peine 15 jours après son arrivé sa carrière démarre en Beauce; St-Georges, St-Victor, Beauceville, Mégantic, Thetford Mines, Lambton et les villages de la Beauce se succèdent jusqu'en 1995. Il abandonne la musique suite à un déboire financier majeur.

En 1998 il achète une vieille maison ancestrale à St-Prosper de Dorchester où il prendra 22 ans de sabbatiques. Durant ces années, il ne touchera à aucun instrument. Il passera le temps entre la conception de sites web et l'administration d'une entreprise sur le web avec sa conjointe.  En décembre 2010, il tente d'enregistrer son premier CD mais le studio d'enregistrement ne termine pas le boulot. Une seule chanson sortira du lot et servira à la production du vidéoclip «Grand-père» qui a été vue plus de 250, 000 fois à ce jour. En 2011, il conçoit un magazine web et opère une radio web country, le goût de la musique country refait surface.

Il abandonne son nom de scène «Paul Reed» et reprend son véritable nom comme artiste, il tentera un retour dans les bars de la Beauce mais sans succès, le contexte a bien changé depuis 1995. En 2013, il ouvre son propre resto-bar à Saint-Jules de Beauce dans le but de redémarrer sa carrière. Cette aventure ne dure que 9 mois et il ferme les portes par manque de clientèle locale. Il vend sa maison et s'installe à Saint-Jules et il ne fait plus qu'opérer sa radio web 100% country ouverte en 2011 et produire des vidéoclips musicaux diffusés sur Facebook question de garder contact avec la musique. En octobre 2019, à l'âge de 67 ans, il décide de sortir un premier CD en le produisant lui même dans son petit studio. Il fonde Productions Studio 52, il engage Fernand Pelletier, Gerry West, Sylvain Pouliot et Jasmin Bessette comme musiciens et Monya Mathieu comme choriste. L'album «Paul Campion au naturel» sortira finalement le 20 mars 2020. Jasmin Bessette à fait le mixage final. Un premier gros contrat est déjà signé pour juin 2020 mais Paul Campion est un fonceur et il compte bien remonter sur les planches plus souvent. 

La musique ne fait que me rendre plus fort. La musique parle au cœur d'une manière que les mots ne peuvent exprimer.

Paul Campion

Lucie Lafrance 

Relationiste

//paulcampion.net/wp-content/uploads/2020/03/signature_lafrance.png

Dates de spectacles